Demo : Message apparaissant si image non trouvée

Accueil  

L’humain au coeur
de nos préoccupations

Assurance : prévoyance
et garantie emprunteur

Vaccination

Expatriation

Bilan de santé
collaborateurs

Références

Partenaires

Nos atouts
témoignages
En pleine expansion, Abcos Civem recrute des médecins partenaires dans la France entière.  Pour en savoir plus, cliquez ici.


ABCOS-CIVEM présent à la journée fret ferroviaire et OFP
Bien préparer son dossier d’emprunt immobilier
Un emprunt immobilier sur 35 ans
Un crédit immobilier après 55 ans ?
L’irrévocabilité des garanties d’un contrat d’assurance emprunteur
Changer facilement d’assurance emprunteur
Les 11 vaccins qui deviennent obligatoires en janvier 2018
Quand et pourquoi réaliser un bilan de prévention de santé ?
Système des groupes sanguins et leur compatibilité
Que signifie un test de Cotinine ?
Faire un test sanguin pour surveiller sa thyroïde
Le droit à l'oubli médical à la suite d’une maladie grave
De l'importance d’une alimentation saine pour rester en pleine santé
De l'importance de bien dormir pour se sentir en forme
L’intérêt d'un bilan cardio-vasculaire?
En attendant le vaccin contre la dengue
La barre des 200 implantations Abcos-Civem et CBSA est franchie
Rapprochement ABCOS-CIVEM et CBSA
Pollution atmosphérique et bilan de santé
Quotité assurée dans le cadre de l’assurance emprunteur
Facultatives mais souvent indispensables, les assurances incapacité IPP et IPT
Baisse des taux immobiliers encore et toujours
Rappels de vaccin DT Polio !
Un bilan de santé dédié aux professions libérales
Abcos-Civem ouvre une antenne en Israël
Pourquoi faire un bilan de santé ?
Garanties emprunteur, les nouveautés de la loi Hamon
Rappels vaccination pour l’été : mettez vos vaccins à jour !
Le vaccin contre la grippe
3 nouveaux centres pour le groupe ABCOS-CIVEM
La vaccin ROR, Rougeole Oreillons Rubéole



  • 205 centres médicaux répartis partout
    en France (dont 3 en Ile-de-France et
    3 spécialisés expatriés)
  • Prise de rendez-vous de 7h30 à 20h30
  • Un rendez-vous la veille pour le lendemain
  • La réalisation de l'ensemble de vos formalités en
    un seul rendez-vous
  • Tracabilité complète
  • Transmission du dossier médical par
    voie sécurisée mail ou fax sous 48h


  • Actualités



    Quotité assurée dans le cadre de l’assurance emprunteur



    le 30 Septembre 2015

    Dans le cadre d’un emprunt immobilier auprès d’un établissement bancaire, la souscription d’une assurance emprunteur nécessite l’implication d’une quotité, c’est-à-dire du pourcentage du capital emprunté couvert par l'assurance. Selon s’il s’agit d’un emprunt contracté par une personne seule ou par un couple, les conditions changent. Le pourcentage déterminé lors de contraction de l’emprunt déterminera la part couverte par l’assurance en cas de décès ou invalidité grave. A titre d’exemple, pour une personne seule qui aurait contracté un crédit d’un montant de 200 000 euros avec une quotité de 50%, seule la moitié du montant du prêt, soit 100 000 euros dans le cas présent, serait prise en charge par l’assurance en cas de décès ou invalidité. C’est pourquoi, les banques imposent souvent aux célibataires contractant un crédit une quotité de 100% pour accorder le prêt immobilier. Dans le cas d’un couple, les pourcentages des quotités d’assurance est souvent fixé en proportion des revenus et de l’âge de chacun. Généralement les banques exigent que la somme des deux pourcentages soit au minimum égale à 100%. La couverture optimale sera bien évidemment une souscription à 100% pour chacun des co-emprunteurs et on parlera alors d’une quotité maximale par tête ou d’une couverture à 200%. Et dans cette dernière configuration, en cas de décès de l’un des deux co-emprunteurs, l’ensemble du prêt sera intégralement soldé par l’assurance emprunteur souscrite ce qui libérera le survivant de toute échéance à venir. En outre, dans certaines régions il est obligatoire d’assurer le prêt à hauteur de 150% afin de prendre en compte le taux de change pour les pays frontaliers. Bien entendu, plus la quotité est élevée en pourcentage individuel et cumulé, plus chère sera l’assurance car elle augmente de risque de prise en charge. A vous de réfléchir posément à la répartition des pourcentages et au montant de leur cumul pour déterminer une quotité qui vous semble suffisante mais prudente avant de contractualiser définitivement votre prêt immobilier et l’assurance emprunteur qui s’y rapporte. Dernier élément à prendre en compte : on conseille généralement une quotité plus élevée voire maximale pour une résidence principale, et une quotité plus faible pour une résidence locative ou résidence secondaire qui pourrait plus facilement être vendue en cas de coup dur de l’existence.



       
     

    Copyright 2012 ABCOS CIVEM - Tous droits réservés - Mentions légales   Qui sommes-nous ?   FAQ   Contact   Plan d'accès